Contes et légendes .

Aller en bas

Contes et légendes .

Message par elvire777 le Sam 28 Oct - 11:24

Puisqu'il est beau de rêver mais qu'il est aussi agréable de savoir d'où nous viennent nos traditions , je vous propose cette rubrique où s’entremêlent le rêve et la réalité .

J'espère que cela vous divertira et que vous prendrez plaisir à découvrir ou redécouvrir ces histoires parfois cocasses .

Et pour débuter puisque nous y sommes :  La légende de Jack O’Lantern .

Un soir dans une taverne, Jack, un maréchal-ferrant irlandais, ivrogne et avare, bouscula le diable.
Ce dernier, comme à son habitude tente de convaincre Jack de lui laisser son âme en échange de faveurs diaboliques…
Sur le point de succomber, Jack demande alors au Diable de lui offrir un dernier verre avant qu'il n'accepte le pacte. Le Diable se transforme alors en pièce de six pence afin de payer le tavernier.
Prestement, Jack empoigne la pièce et la glisse dans sa bourse. Or, celle-ci contient une croix d'argent, le Diable ne pouvant plus se retransformer, est prisonnier sous la forme de cette petite pièce !
Jack obtient alors du Malin qu'il ne vienne pas réclamer son âme avant que ne se soient écoulées dix année et le Diable accepte…

Dix ans plus tard, Jack rencontre le Diable sur une route de campagne : ce dernier réclame son dût.
Jack réfléchissant à toute allure dit alors : " Je vais venir, mais d'abord pourrais-tu cueillir une pomme de cet arbre pour moi ? ". Le Diable grimpe sur les épaules de Jack et s'accroche aux branches du pommier. Jack sort alors son couteau et sculpte une croix sur le tronc de l'arbre…
Coincé de nouveau ! Le rusé maréchal-ferrant obtient alors du Diable la promesse qu'il ne prenne jamais son âme…Sans autre solution, le Diable accepte et Jack efface la croix du tronc.

Quelques années plus tard, Jack meurt. Il se voit refuser l'entrée du paradis à cause de sa vie d'ivrognerie.
En désespoir de cause, il se rend chez le Diable. Aux portes de l'enfer, celui-ci lui rappelle qu'il ne peut pas prendre son âme… "Mais où vais-je aller ? demande Jack. " Retourne d'où tu viens " lui répond le Diable !

Il faisait nuit, froid et un grand vent soufflait. Jack demanda alors au Diable s'il n'avait pas de quoi l'éclairer sur la route. Dans un geste de bonté, le Diable lui donna une braise. Jack la mis dans un navet qu'il mangeait pour la protéger du vent glacé. Depuis lors Jack est condamné à errer comme une âme en peine au milieu des ténèbres…

La tradition irlandaise de creuser des navets lors de la nuit d'Halloween (en souvenir des âmes perdues comme celle de Jack) fut vite remplacée, lors de l'exode massif des Irlandais vers les Amériques en 1845-50, (" Irish potato famine) par l'envie de creuser des citrouilles qu'ils trouvèrent sur place.



Source : soir dans une taverne, Jack, un maréchal-ferrant irlandais, ivrogne et avare, bouscula le diable.
Ce dernier, comme à son habitude tente de convaincre Jack de lui laisser son âme en échange de faveurs diaboliques…
Sur le point de succomber, Jack demande alors au Diable de lui offrir un dernier verre avant qu'il n'accepte le pacte. Le Diable se transforme alors en pièce de six pence afin de payer le tavernier.
Prestement, Jack empoigne la pièce et la glisse dans sa bourse. Or, celle-ci contient une croix d'argent, le Diable ne pouvant plus se retransformer, est prisonnier sous la forme de cette petite pièce !
Jack obtient alors du Malin qu'il ne vienne pas réclamer son âme avant que ne se soient écoulées dix année et le Diable accepte…

Dix ans plus tard, Jack rencontre le Diable sur une route de campagne : ce dernier réclame son dût.
Jack réfléchissant à toute allure dit alors : " Je vais venir, mais d'abord pourrais-tu cueillir une pomme de cet arbre pour moi ? ". Le Diable grimpe sur les épaules de Jack et s'accroche aux branches du pommier. Jack sort alors son couteau et sculpte une croix sur le tronc de l'arbre…
Coincé de nouveau ! Le rusé maréchal-ferrant obtient alors du Diable la promesse qu'il ne prenne jamais son âme…Sans autre solution, le Diable accepte et Jack efface la croix du tronc.

Quelques années plus tard, Jack meurt. Il se voit refuser l'entrée du paradis à cause de sa vie d'ivrognerie.
En désespoir de cause, il se rend chez le Diable. Aux portes de l'enfer, celui-ci lui rappelle qu'il ne peut pas prendre son âme… "Mais où vais-je aller ? demande Jack. " Retourne d'où tu viens " lui répond le Diable !

Il faisait nuit, froid et un grand vent soufflait. Jack demanda alors au Diable s'il n'avait pas de quoi l'éclairer sur la route. Dans un geste de bonté, le Diable lui donna une braise. Jack la mis dans un navet qu'il mangeait pour la protéger du vent glacé. Depuis lors Jack est condamné à errer comme une âme en peine au milieu des ténèbres…

La tradition irlandaise de creuser des navets lors de la nuit d'Halloween (en souvenir des âmes perdues comme celle de Jack) fut vite remplacée, lors de l'exode massif des Irlandais vers les Amériques en 1845-50, (" Irish potato famine) par l'envie de creuser des citrouilles qu'ils trouvèrent sur place.

Source : legendes.canalblog.com/archives/2005/10/14/894965.html



                                                               
avatar
elvire777
Admin

Messages : 574
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

La légendes des guirlandes du sapin de Noël .

Message par elvire777 le Jeu 30 Nov - 8:06



La légende raconte qu'il y a très longtemps en Allemagne, une maman s'affairait à préparer les décorations de Noël; l'arbre était dressé, la maison nettoyée et les araignées chassées. Le soir, le calme et la sérénité revenus, les araignées revinrent et découvrirent le sapin, elles entreprirent aussitôt l'assaut de l'arbre, le recouvrant de leurs toiles grises et poussiéreuses.

Lors de l'arrivée du Père Noël pour la distribution des cadeaux, il fut ravi de découvrir les araignées heureuses et satisfaites de leur travail de décoration du sapin, mais il ne pu s'empêcher de penser à la tristesse de la mère qui allait retrouver son arbre décoré de toiles. C'est pourquoi, pour satisfaire tout le monde le Père Noël transforma la décoration de fils grisâtres en fils d'or et d'argent. L'arbre de Noël se mit alors à scintiller et à briller de tous ses feux !


C'est pour cette raison que depuis, les décorations de nos sapins de Noël sont constituées de belles et brillantes guirlandes.


C'est aussi pour cette raison, que la légende dit qu'il faudrait toujours glisser, au milieu des branches de nos arbres de noël, de gentilles petites araignées.
Read more at http://autourdelamagiedenoel.e-monsite.com/pages/les-legendes-de-noel/la-legendes-des-guirlandes-du-sapin-de-noel.html#CkC2h3MoP5MJJcUa.99.


avatar
elvire777
Admin

Messages : 574
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum